Stages de découverte et d’initiation à la musique libre

 

Venez participer à un projet décoiffant où instruments de musique, voix et objets sonores se mélangent pour créer des musiques inouïes. 

 

Denis Beuret invite un artiste chaque premier samedi du mois pour animer un atelier et un concert suivis d'un repas dans une ambiance décontractée.

 

Venez découvrir des univers pleins de belles surprises, lors d'ateliers ouverts à tout le monde. Quel que soit votre âge, de petit enfant accompagné d’un adulte à adulte très âgé, et votre niveau, de débutant à très expérimenté, vous êtes les bienvenus !

 

Dates et invités : 7 avril + Jacques Siron, contrebasse / 5 mai + Lucien Dubuis, clarinette basse / 2 juin + Bill Holden, trompette / 7 juillet + Gilles Schwab, clarinette / 4 août + Zeinab Aghamahdi, arts visuels / 1er septembre + Jef Fleury, saxophone ténor / 6 octobre + Christophe Bertet, saxophone soprano/ 3 novembre + Vincent Favre, piano

 

Programme : atelier à 14h00, concert à 18h30, repas à 20h00.
Pour les repas, le principe est celui des picnics canadiens : chacun apporte à boire et à manger et on partage le tout ! Quand le temps le permettra, nous irons dans la nature.

 

Lieu : Aux saveurs musicales, cras de la Velle 1, 2824 Vicques

 

Prix : atelier ou concert ou les deux :
- gratuit pour les enfants accompagnés jusqu'à 7 ans
- 5.- pour les enfants non accompagnés de 7 ans à 16 ans
- gratuit les 5 premières fois, puis 10.- pour les membres de l'association des amis du Patchwork Festival
- 14.- pour les ayants droits (AVS, AI, carte culture, jeunes jusqu'à 25 ans) - 20.- pour toutes les autres personnes

 

Nombre de places limité. Inscriptions jusqu'au jeudi précédant chaque atelier-concert-repas en envoyant un email à info@patchwork-festival.ch ou un SMS au 076 59 65 762

 

7 avril - Bienvenue dans l'improvisation 

 

avec Jacques Siron, musicien indisciplinaire, contrebassiste et vocaliste www.jsiron.info

 

L’improvisation, c’est un petit saut dans nos capacités d’écouter, d’imaginer et de se débrouiller pour fabriquer des sons. On ne sait pas ce qui va se passer, mais on y va quand même. Avec fragilité et détermination, avec vertige et avec force, avec doute et avec confiance. 

Rien de pesant dans tout cela : la fausse note surgit sans qu’il y ait accident mortel. Et si on s’ouvre pour l’accueillir, elle devient un cadeau de l’instant présent. 

Alors bienvenue dans tous les cadeaux de l’instant présent !

 

 

 

 

 

 

 

5 mai - On continue le voyage

 

avec Lucien Dubuis, clarinettiste basse

 

Il voyage sur tous les continents et transporte, surtout, dans l'étui où repose sa clarinette basse, la vision la plus décomplexée, furieuse, burlesque, appétissante de ce que le jazz, aujourd'hui, est.»Qui n'a jamais pensé que le free jazz est une chose que seuls les sexagénaires en Birkenstock peuvent goûter. Il est free, oui. Mais avec l'allure mutine du rock indépendant.» Arnaud Robert, le temps/sortir, le 07.09.2013